La naissance d'une libellule.

Nouveau départ pour l'aeschne...

Le terme générique de libellules englobe plus de 5000 espèces dans le monde. Toutes sont regroupées dans l'ordre des Odonates, qui signifie « pourvu de dents ». Une référence à leur appareil buccal formé de mandibules puissantes et armé de dents acérées. Ces insectes sont de redoutables prédateurs à tous les stades de leur développement. Adultes, ils sont spécialisés dans la capture d'autres insectes en vol. Les anglosaxons appellent d'ailleurs ces as de la voltige les « dragonflies », à traduire par « mouches-dragons ». Leurs quatre ailes rigides et membraneuses autorisent des pointes de vitesse à plus de 30km/h. Les ailes antérieures et les postérieures ne sont pas couplées et peuvent battre indépendamment, ce qui permet de voler dans toutes les directions, y compris en arrière, et de changer de direction instantanément. Ces prouesses aériennes sont impossibles pour bien d'autres insectes. Les larves aquatiques sont-elles aussi de voraces carnassières. Leur arme secrète ? Une lèvre inférieure modifiée en un organe préhensile très particulier replié sous la tête et appelé le masque. Celui-ci fonctionne comme un bras articulé capable de se déployer en une fraction de seconde pour attraper vers, insectes ou têtards. C'est ainsi que les larves d'odonates grandissent, par mues successives.

Je me dois de préciser aux curieux néophytes que l'on distingue en réalité deux grands groupes chez les odonates. Ce que certains appellent « libellules », parfois, n'en sont pas. Avec un peu d'attention, il n'est pas difficile de les différencier. Il y a les espèces plus petites, graciles et fines, au vol léger et papillonnant. Leurs yeux ne se touchent pas et leurs ailes se replient au dessus de l'abdomen au repos : ce sont les demoiselles, que les spécialistes appellent Zygoptères, pour signifier « ailes jointes ». On y trouve les agrions, les calopteryx, les lestes. Elles s'opposent aux Anisoptères qui gardent leurs ailes bien ouvertes au repos. Leurs gros yeux globuleux se touchent et leur corps est plus corpulent. Les Anispotères ont un vol assuré, rapide, puissant et les ailes bruissent souvent en vol. Ces hélicoptères sont les vraies libellules ! Aeschne, gomphe, cordulie, sympétrum : à chacune son petit nom...

De tous les insectes présents au jardin, les libellules sont ceux que j'admire le plus. L'une d'entre elle, l'aeschne bleue (Aeshna cyanea), m'a même offert une nuit inoubliable... que j'ai filmée!

Naissance d'une libellule